Aline Johnston

Aline JOHNSTON

Pédagogue

Aussi loin que mes souvenirs remontent, j'ai toujours vécu ma vie comme une grande scène de tous les possibles. J'ai découvert le théâtre, ce Jeu dans le Je, très jeune (6 ans), et j'y ai trouvé mon moyen d’expression privilégié.

Adolescente, j'intègre le Conservatoire de Bretagne où je suis les enseignements d'Eric Houguet et de Jacqueline Resmond avant de rejoindre Paris pour continuer mon exploration en intégrant l’école « Aux Ateliers du Sudden » sous la direction de Raymond Acquaviva pour trois autres années de formation. J'y approfondis l’improvisation, l’actor studio, le théâtre classique et contemporain, le clown, la comedia dell'arte, la comédie musicale, le travail caméra, sous la tutelle de comédiens et metteurs en scène de renoms, aux univers très différents, qui élargiront encore plus mon champ d'exploration artistique (Philippe Rondest, Mariapia Bracchi , Vincent Jouan, Pascale Mariani, Nathalie Lefèvre, Chris Mack).

Je rejoins également la compagnie « Les Prop'saynètes » avec laquelle j'explore pendant deux ans, l'univers de l'art de rue, une discipline très riches en expériences et en apprentissage du lâcher-prise.

Attirée par le Clown, véritable allié dans la libération créatrice, je découvre les stages « Extrêmes limites » (stages de développement personnel) de François Bourcier qui m’incitent, petit à petit, à développer mes propres outils d’expérimentations.

J'ai mis en scène et joué dans plusieurs spectacles à Paris et en Bretagne et j'interviens également auprès d'écoles et autres structures sociales. Je continue par ailleurs à suivre des stages professionnels pour aller toujours plus loin, par exemple avec Serge Poncelet (ancien membre du Théâtre du Soleil d'Ariane Mnouchkine) sur le théâtre burlesque.

Riche de ces expériences et de mon exploration de l'univers artistique parisien, je rejoins en 2013 le projet d'éco-village artistique EVA, dont le cadre hors du commun m'insuffle la volonté de proposer des stages de clowns pour amener les participants à se reconnecter à eux mêmes tout en expérimentant la vie au sein d'une communauté. C’est dans ce contexte que je crée « la Cie des Beaux Nez Pourpres » à travers laquelle le clown et l’improvisation accompagnent tout un chacun dans l’épanouissement créatif.

J'ai mis en scène "La Couleur des Emotions", un spectacle clownesque pour apprendre aux enfants à savoir reconnaître ce qui les traversent et savoir "ranger tout ce bazard". Ce spectacle sera joué au festival OFF d'Avignon 2018 par Oumria Mouffok.

France

Création

Personne


icon-pedagogie Pédagogie

Reconnecter à son clown, c'est retourner à la simplicité d'être. C'est embrasser ses émotions et tout ce qui nous traverse, sans nous juger, sans aucune violence,  pour partager ces heureuses retrouvailles avec l'Autre...

Le clown est déjà là, sommeillant au creux de nous, essayant de se faire une place confortable au milieu de nos épais bagages... « Quelle idée de voyager aussi lourd » se dit-il parfois. Si vous y prêtez attention, vous pouvez le sentir, par temps calme, pointer le bout de son nez, désireux de découvrir le monde dans l'émerveillement de chaque instant.

Contrairement à la pensée commune, il ne cherche pas à être drôle mais il l'est spontanément, par sa justesse et sa curiosité intrinsèque pour tout ce qui est...

C'est en somme un messager de l'Amour qui, de par sa nature et sans rien chercher, vient nous rappeler que nous sommes tous les étincelles s'imbriquant d'une même étoile.


Quand tu ris, il t'accompagnera aux éclats Quand tu pleures, il te prendra dans ses bras Quand tu réfléchis, il est ton petit pois... Quand tu as un peu peur, lui, hurlera Quand tu te sens seul, il te parlera Quand tu te sens apaisé, alors, seulement il se reposera... Sans le savoir, Ton ami le clown, Sans le percevoir, C'est autour de lui que ta vie tourne...

Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus